Le FDF se la joue N-VA

Publié le par Daive

Souvenez-vous: quand la N-VA (séparatistes de droite néerlandophones) était dans la coalition gouvernementale et menaçait de se retirer si le CD&V ne la suivait pas dans son aventure séparatiste, la plupart des belges, dont moi, criaient au chantage. Chantage d'un parti qui, avec seulement 5% des voix, contrôlait le CD&V et donc le pays. L'argument est revenu assez souvent, dans la bouche des francophones comme des néerlandophones.

Aujourd'hui, la situation se répète. Le FDF (Front Des Francophones) récite le même couplet. Ils menacent de rompre les négociations si les trois Bourgmestres de la périphérie ne sont pas nommés. Ils mettent l'avenir du pays et des rapports Nord-Sud dans la balance, face à une banale histoire d'imbroglio juridico-politique. N'oublions pas que, sans le MR, il est fort probable que le FDF ne serait qu'un nain politique.

FDF, shame on you.
Marino Keulen, shame on you.

Publié dans L'autre bord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Adri L 28/11/2008 14:14

Juste une précisions, FDF c'est le Front Démocratique des Francophones.

belgeetfierdeletre 19/11/2008 22:06

Et dire qu'Olivier Maingain ne voulait pas être comparé à la N-VA.C'est quand même un peu fort