Condamner les propos du Pape n'est pas une bonne idée

Publié le par Daive

Bien que je ne sois absolument pas d'accord avec les propos du Pape au sujet du préservatif et de la sexualité en générale, j'ai été particulièrement choqué de voir que l'Etat Belge condamnait officiellement les propos de Benoit XVI. Plus étonnant encore, le CD&V (chrétiens néerlandophones) et le CDH (humanistes, ex-chrétiens, francophones) ont voté pour cette motion.

Je ne soutient pas du tout cette décision pour une simple raison. Comment pouvons-nous à la fois condamner les propos du Vatican, minuscule état, et à la fois continuer de commercer avec la Chine, l'Arabie Saoudite ou la Russie ? Le Parlement ne votera jamais contre l'un de ces trois pays, car ils sont puissants ou en tout cas, influants. De plus, est-ce vraiment le rôle d'un parlement élu de critiquer, ou même d'émettre un avis, sur les propos du Pape ? L'Etat et l'Eglise doivent, selon moi, être totalement séparés. L'Eglise n'a pas à donner son avis sur l'Etat, tout comme à l'inverse, l'Etat n'a pas à donner son avis sur l'Eglise.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean 15/05/2009 21:36

C'est où la Suisse ?

Vive la Suisse 15/05/2009 18:12

un bon belge est un belge mort

Jean Vanstichel 17/04/2009 15:23

Salut Max,              Faut pas confondre Jules et Jean. J'écris toujours Belgique avec une majuscule par respect pour mon pays.              Quant à interdire au Pape de s'exprimer en tant que la plus haute autorité catholique sur terre je crois que c'est une utopie. Et c'est en tant que tel  qu'il l'a fait. On peut aimer ou ne pas aimer mais je ne vois pas pourquoi le Pape serait le seul à ne pas pouvoir dire ce qu'il pense à ses ouailles. Que les autres se bouchent les oreilles et mettent la capote pour sortir c'est leur droit. Mais il est toujours bon d'abord de se renseigner sur les propos véritables et de se méfier des effets de manche de certains médias.Bien que "mécréant" je partage assez bien son idée que le condom ne règlera pas le sort du Sida si nous ne parvenons pas à faire comprendre qu'il est aussi nécessaire de savoir  maîtriser  ses pulsions sexuelles.

Max 17/04/2009 13:47

Bonjour à toi Daive.Jean, tu peux dire ce que tu veux mais met au moins un B majuscule à Belgique. Ca te rendra pas plus sérieux mais... non même avec un B majuscule ta phrase reste illogique.Soit, revenons sur le sujet. J'approuve l'idée que l'Eglise ne peut s'interposer dans la gestion de l'Etat. Cependant, j'appouve la condamnation du Pape. L'Eglise qui posséde un étroit territoire enclavé dans la peninsule de Rome peut jouer de souveraineté. Ce territoire, il le "gouverne", s'il désire que personne sur son teritoire ne porte de préservatif, il en a le droit, c'est chez lui. Cependant, il existe 1.5 milliard de chrétiens dans le monde. En prônant le non port du préservatif, il met en danger la vie des chrétiens. Son pouvoir dépasse ses frontières et s'immise dans la vie des autres nations. Et qui, il me semble, ne le regarde absolument pas. Il met en danger la vie des Belges et autres peuples. A l'heure actuel, on meurt en Belgique de SIDA. Le gouvernement doit enrayer cette tragédie, le préservatif est un moyen excellent. Et pour protéger sa nation, le gouvernement doit s'interposer aux arguments du Pape. Si personne ne condanme ses propos cela veut dire qu'on consent. Et quand il y a des bébés qui néent séropositif, on ne peut consentir de tels propos.Que le pape fasse ce qu'il lui plaît sur son territoire mais qui ne mette pas la vie de nos concitoyens en danger.Bien à toi Daive. 

jean vanstichel 05/04/2009 09:14

Alors Jules, on se sent fort derrière un pseudo ? Faiblesse des lâches qui ont passé une mauvaise nuit ou médiocrité désarmante de ceux en manquent d'arguments ?

Daive 05/04/2009 10:48


Un peu des deux je pense ...