L'extrême-gauche, nouveau bastion de l'unitarisme ?

Publié le par Daive

Le B.U.B. ou Belgische Unie - Union Belge est un parti qui milite pour le retour à l'unitarisme, autrement dit la centralisation totale de l'Etat Belge et la fin des régions et communautés. Comme vous le savez peut-être, le B.U.B. est politiquement centriste, ou neutre, il se refuse de prendre une couleur particulière et ce, pour deux raisons. La première est que l'Unitarisme est primordial, sans un retour à une Belgique efficace on ne peut pas y modifier sa politique idéologique, la deuxième est que nous voulons rassembler un maximum d'électeurs, qu'ils soient de gauche, de droite ou d'ailleurs pour avoir une chance de sauver le pays. De plus, c'est ici mon avis personnel et non celui défendu par le B.U.B., l'unitarisme n'est-il pas un concept idéologique particulier ? On y défend l'égalité et la solidarité, à méditer.

Le B.U.B. est unique en son genre mais, depuis peu, une série de parti d'extrême-gauche semble prendre le flambeau de l'unitarisme. Ce sont, en partie, pour des raisons différentes mais, malgré tout, très intéressantes. Le PTB par exemple, Parti des Travailleurs Belges, dénonce dans leur programme l'agenda caché de la Flandre qui vise en fait, la suppression de la sécurité sociale pour ainsi "donner aux patrons ce qu'ils veulent". Ils proposent, pour une meilleur entente, un programme de réconciliation proche de celui du B.U.B. et des mouvements belges en générale : un enseignement des langues plus intensif et de meilleure qualité ainsi que des cours gratuits pour les adultes.

Un nouveau parti, proche de la Ligue Communiste Révolutionnaire (maintenant Nouveau parti anti-capitaliste) du Français Besançnot est lui aussi entièrement bilingue. Le PSL- LSP (Parti Socialiste de Lutte) se présentera pour la première fois aux prochaines élections. Ce parti est non seulement unitaire mais dénnonce même l'unité de ses adversaires "Derrière les disputes communautaires se trouve une belle unité néolibérale et la volonté d’encore une fois faire payer la crise aux travailleurs, allocataires sociaux, jeunes ..." Pour lui, comme son frère jumeau dont j'ai parlé plus haut, aucun doute : la crise politique profite aux patrons. Le Parti Socialiste de Lutte offre une explication intéressante de la situation politique au nord du pays, je me permet de la copier-coller ici : Depuis les années ‘90, la part d’électeurs flottants (ceux qui font du «shopping électoral» et votent souvent de façon différente d’élection en élection) a augmenté, particulièrement en Flandre. Dans les partis traditionnels, cela a renforcé les stratégies de communication orientées vers «l’homme de la rue» qui privilégient les hommes plutôt que les idées et les programmes. Tout cela a ouvert la voie au populisme. Ce populisme est un élément plus important pour le VB que son programme politique radical.

J'ai ici, mentionné l'aspect "Belgique" de ces partis, ils en existent bien sur d'autres, il ne faut pas oublier que leurs programmes, spécialement celui du PSL-LSP, restent très extrémistes. Ils appellent, tantôt à la Révolution, tantôt à de l'anti-libéralisme fanatique (libéralisme dans son sens premier, et non économique) et sont parfois anti-royalistes, sinon officiellement, officieusement. D'autres (petits) partis défendent des idées unitaristes, ou en tout cas, unionistes, ils souhaitent conserver l'unité Belge comme le parti catholique, j'en parlerai une autre fois.

Publié dans Elections 09

Commenter cet article

Universel 06/04/2009 17:17

Bonjour, je ne te connais que de nom, mais je vois que tu as mis un post sur le parti auquel j'adhère, le PTB.Puis-je apporter "ma pierre" en toute amitié et préciser quelques petites choses.Cela fait maintenant déjà quelques années que je suis personnellement au PTB et je l'ai toujours connu unitaire au sens propre du terme, honnêtement, je ne sais pas si c'est le premier, mais en tout cas ce n'est pas le dernier loin delà.Unitaire signifie qu'il n'a qu'un seul président, qu'un seul porte-parole etc pour la Belgique dans son ensemble, ce n'est pas un parti constitué de deux pôles unis, mais bien d'un seul indivisible.Je le croyais aussi unique en son genre rien que pour ce que j'ai dit plus haut, son nom est le parti du travail de Belgique et non pas le parti des travailleurs belges, bon c'est pas grave, ça revient presque au même, la seule différence est que le travail est aussi pour les PME et les petits indépendants alors que les "travailleurs" donne une connotation rien que pour les ouvriers, hors cela est faux puisque des indépendants se retrouvent chez nous car leurs problèmes sont les mêmes que n'importe quel citoyen.Je tiens à le dire bien haut ce parti était sectaire auparavant, mais depuis deux ans et demi sont renouveau avec nouveaux statuts, nouveaux membres, enfin nouvelle direction, il se renomme lui-même comme un parti social démocrate de gauche, cela fait une énorme différence avec le nouveau parti qui vient d'être lancer et qui n'est somme toute qu'une fusion de deux partis, lui est d'extrème gauche, tandis que je ne considère pas le PTB comme extrème, on à tendance à employer ce mot chaques fois que le PTB propose quelque chose, alors le PS souvent et les autres partis traditionnels le qualifie d'extrème.Honnêtement, si l'on regarde la politique menée par les partis traditionnel qui nous a mener droit dans le mur avec un endettement à n'en plus finir de notre pays, avec des cadeaux à n'en plus finir pour les grosses entreprises, avec la fléxicurité, les intèrêts notionnels enfin tout quoi, ne devrions nous pas parler d'extrème droite pour ces partis si ont tient compte du fait que toutes les politiques menées jusqu'à présent sont toujours pour les mêmes et que ce sont toujours les mêmes aussi qui doivent payer la facture, à savoir monsieur tout le monde et de moins en moins pour les nantis !!!Je pense comme beaucoups d'autres qu'il est plus que temps de revenir à une politique pour les citoyens belges dans leur ensemble et non pas pour quelques nantis fortunés.Amitié.