Ainsi donc...

Publié le par Daive

Ansi donc, 9 ans après Renault, rebelote avec 4000 licenciés. Personne n'en revient. Le mouvement de solidarité, dernier bastion du socialisme ( le vrai ), mène un combat perdu d'avance contre la sacro-sainte "liberté de concurrence" Européene; remake du Petit Rouge contre le Grand Bleu. Comment cela va t-il finir? Car 4000 personnes ( sans compter les emplois indirects... ) c'est dur pour une Belgique où le chômage atteint des sommets.

Autre observation, tout comme après "le meutre de la Gare Centrale", les politiques du Nord, du Centre et du Sud du pays, sont unis: ils se rassemblent au fédéral et parlent ( en quelle langue? ).
Comme d'habitude, c'est durant les moments noirs que les Belges sont (ré)unis, que l'Union fait la Force. Car les ouvriers VW ne sont pas que Wallons, ils sont aussi Flamands et Bruxellois: ils sont tous frères, se serrent les coudes. Que d'images à la RTBF ces derniers jours, comme celle du jeune ( Francophone ) et du moins jeune ( Flamand ) l'un à côté de l'autre sous une pluie battante, ou encore ces tractes bilingues tous plus tristes les uns que les autres.

La Belgique vit des moments les plus difficiles, il faut rester solidaire, montrer que nous sommes toujours un pays ou la solidarité est plus puissante que le nombrilisme, l'apitoiement et l'inaction.

Le 2 décembre, manifestation à Bruxelles!
Et si le prochain, c'était vous?

 

Publié dans belgium4ever

Commenter cet article