Nier le négationnisme ?

Publié le par Daive

J'ai (longtemps) hésité avant de parler de ce que je pense du cas négationniste relaté dans la presse il y a quelques jours. Je suis bien sur touché d'entendre des informations de ce genre. Une chose cependant me bouleverse plus encore que les arguments négationnistes, ce sont les contre-arguments ... juridiques. Je suis en effet farouchement opposé aux diverses lois qui empêchent ces pseudo-historiens de déverser leurs mensonges dans les journaux.

Comprenez-moi, quand j'entends un Faurisson nier l'existence des chambres à gaz, je ne souhaite qu'une chose: qu'un véritable historien lui présente les quantités de preuves matérielles disponibles (plans de chambre à gaz, Ziklon B, interviews, etc ...) contre lesquelles on ne peut rien faire. Au lieu de ça, on sort l'arsenal juridique, comme si on avait peur, comme si on avait aucun autre moyen. On fait alors taire, de force, l'hurluberlu. Enfin, on fait taire, c'est vite dit car ces provocateurs se servent de cette situation. Ils jouent les martyres, crient à la censure, puis s'enfoncent encore plus dans le mensonge et l'antisémitisme en parlant de Lobbies ou d'organisation mondiale tentant de les empêcher de répandre la vérité. Je suis bien plus favorable à des confrontations entre historiens plutôt qu'entre avocat.

Sur l'affaire de Bruxelles 2, je ne pense pas que le professeur soit véritablement négationniste, ignorant plutôt. Je suis d'ailleurs persuadé qu'il ne se rendait absolument pas compte de ce qu'il disait. Ce que je pense aussi, Henri Kichka l'a d'ailleurs mentionné, c'est qu'une nouvelle forme de négationnisme, encensé par nos amis iraniens, voit le jour. Un négationnisme lié au conflit israélo-palestiniens. Le négationnisme devient en fait une forme virulente d'anti-sionisme primaire qui pourrait se résumer comme suit "Israël est la cause de tous les malheurs, les sionistes (Juifs) sont des diables incarnés, Israël existe à cause de la Shoah, la Shoah doit sûrement être un mensonge qui sert les sionistes a tué du palestinien". Cette nouvelle forme de négationnisme est extrêmement populaire dans les classes très pro-palestiniennes et surtout anti-israélienne. Elle se fonde rarement sur des propos d'intellectuels mais surtout sur des discussions de café, difficile d'en venir à bout. L'éducation me paraît, encore, beaucoup plus appropriée que les lois qui empêchent tous débats.



Publié dans Divers

Commenter cet article

Blanc Cassis 22/03/2009 06:46

Intéressant comme argumentaire  !Pourquoi ne pas proposer à ces négationnistes respectables un voyage organisé avec visite des camps et films historiques ?