Interview de Hans Van de Cauter

Publié le par Daive

Hans Van De Cauter est le président du parti unitariste B.U.B.
Interview par e-mail / dimanche 15 mars 09

Comment se porte le BUB aujourd'hui ?

Le B.U.B. se porte très bien. Tout le monde est très motivé et le nombre de membres enthousiastes augmente constamment. Nous avons environ 1.000 sympathisants, ce qui est beaucoup pour un petit parti sans accès aux médias et sans subsides publics. Nous préparons les élections de juin 2009, même si les régionales et les européennes ne sont les plus importantes pour nous.

L'unitarisme peut-il être efficace contre la crise ?

L’unitarisme est une idéologie magnifique offrant une solution concrète à la crise institutionnelle et donc, par ricochet, voire partiellement directement, à la crise économique. En effet, si on résout nos conflits politico-communautaires obsolètes, on pourra plus facilement résoudre la crise et la relance économique ne sera pas obstruée par un appareil bureaucratique ingérable comme le fédéralisme linguistique avec ses six parlements et six gouvernements. C’est tout bénéfice pour les Belges !

Tu vas sortir un livre bientôt, quel en sera le titre, et de quoi va-t-il traiter ?

Ce sera un livre contre le nationalisme et pour l’unitarisme. Il s’intitulera « Plaidoirie pour une Belgique unitaire » (« Pleidooi voor een unitair België »). Il sortira d’abord en néerlandais dans quelques mois. Je l’écris ensemble avec l’historien Bruno Yammine qui est aussi membre du conseil du parti. C’est sera un livre passionnant et très révélateur. Je pense qu’on a réussi à faire le tour de la problématique et à apporter toutes les solutions aux problèmes politico-communautaires. Nous en sommes fiers ! La Belgique pourra connaître un beau lendemain si on applique les solutions proposées.

Comment vois-tu l'avenir de la Belgique dans les 5 prochaines années ?

Il y aura encore beaucoup de remous politiques car la structure de l’Etat est encore très instable et conflictuelle à cause du fédéralisme. Toutefois, je ne pense pas que la catastrophe nationale de la deuxième moitié de 2007 va encore se répéter. Les conflits vont s’estomper quelque peu et ensuite, ce sera au B.U.B. de remettre de l’ordre. On y arrivera et on y croit tous. Notre idéologie humaniste vaincra celle des séparatistes.

 

Publié dans BUB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Un petit Belge 15/03/2009 20:02

Très bonne idée de faire cette interview d'Hans Van de Couter (il manque une photo et un petit CV) car il faut montrer les visages qui se cachent derrière le BUB. Tu devrais faire la même chose pour les autres responsables du BUB tels que Bruno Yaminne et Jérémy Longheval. Concrètement, sait-on déjà où le BUB se présentera aux élections de juin?Il y a une chose de cette interview avec laquelle je ne suis pas d'accord. Je sais que le BUB est contre les régions, mais le BUB doit participer aux élections régionales. S'il obtient un siège au Parlement Wallon ou Bruxellois, même dans l'opposition, le BUB aura plus de visibilité et pourra déposer des propositions de décrets afin d'améliorer les relations entre les communautés et de renforcer le bilinguisme. Par contre, participer aux élections européennes est sans intérêt pour le BUB.

Daive 16/03/2009 07:54


Nous nous présenterons pour les régionales, pas d'inquiétude. Je ne peux pas en dire trop pour l'instant mais nous allons tenter de nous présenter dans un maximum de provinces.


PIERRE 15/03/2009 18:53

Il est évident qu'il suffit à bub de paraître pour que tous ennuis de la Belgique disparaissent.Je conseille à ces prophètes d'aller évangéliser le nord du pays. Finalement, que faut-il pour que tout s'arrange: élargir la région bruxelloise aux communes à facilité et nommer 3 bourgmestres.Difficile ?Oui si on en fait une affaire de principe ce qui est le cas.Oui car on connait les velléités flandriennes: encercler définitivement Brxl au sein d'une Nation exclusivement flamande , épurée en quelque sorte.Ah oui, j'oubliais: les Bruxellois francophones auraient évidemment droit à quelques facilités transitoires le temps pour eux d'apprendre à penser en Flamand.....(suis pas certin que la censure qui règne ici autorise la publication de ce comentaire mais bon, ça m'a quand même fait plaisir de l'écrire)

Daive 16/03/2009 07:53


Sachez "Pierre" que je n'ai jamais rien censuré sur mon blog, et ce depuis sa création.

Sachez aussi que le B.U.B. est historiquement néerlandophone (son président en est) et a toujours été très présents dans davantage de provinces "flamandes" que Wallonnes. Pour preuve, aux
prochaines élections, il est déjà certains que nous ayons une liste en Flandre Occidentale alors que rien n'est certain pour une province francophone.