Lidé : Der Untergang

Publié le par Daive

Quand Rudy Aernoudt a annoncé qu'il allait créer un parti politique, j'étais très content. Non seulement parce qu'il était néerlandophone à la base et qu'il permettait ainsi une meilleur communication entre nos deux parties de pays, mais aussi car la création d'un nouveau parti est toujours intéressante dans cette Wallonie où rien ne bouge jamais.

Rudy avait tout pour réussir: une gueule sympa, un accent bien de chez nous, des amis au MR et au LDD et surtout une couverture médiatique dont le B.U.B. ne peut que rêver. Pourtant, malgré tout, Lidé n'est (presque) plus. Que s'est-il passé ? Pourquoi Aernoudt a démissionné de sa propre création qui, soyons réaliste, n'a plus de raison d'être sans lui. Je lis dans les journaux que cette démission est dû à une infiltration de l'extrême-droite dans ses rangs ... était-ce à ce point imprévisible quand on défend un programme pareil ? L'ultra-droite et proche de l'extrême droite du point de vue économique, ce n'est pas nouveau. Ce n'est pas un hasard si la Liste De Decker pique les voix du Vlaams Belang. Monsieur Aernoudt, étiez-vous à ce point étonné d'en arriver là, et est-ce vraiment insurmontable ? Et cette alliance avortée avec le MR n'était-elle pas un moyen d'échapper à cette réalité que vous avez sûrement découverte il y a longtemps ?

Quoi qu'il en soit, et malheureusement, Lidé n'est plus, j'en suis persuadé. Peut-être que le "reste" va tout de même s'inscrire aux élections, mais sans la tête-de-pont qu'était son créateur : finit le JT d'RTL-TVI, finit les amis au MR, finit les amis en Flandre, terminé la belle vie. Lidé va sombrer dans la nébuleuse des partis d'extrême droite (qu'il le soit ou non, c'est la presse qui a déjà décidé). J'espère tout de même que Rudy ne restera pas sur le carreau et qu'il trouvera un moyen de revenir, en recréant une liste où il ne ferait plus les mêmes erreurs.

 

Quelques leçons à retenir me semble-t-il.

 

1) Un parti populiste n'existe qu'à travers son créateur, ce n'est pas forcément un mal, ça peut faire avancer les choses plus vite mais, une fois que celui-ci disparaît, le parti disparaît. Il y a de nombreux exemples partout en Europe. Gageons que Lidé trouvera un remplaçant ce qui m'étonnerait.

 

2) L'extrême-droite, si tant est qu'elle ait vraiment infiltré Lidé, est plus puissante qu'on ne l'aurait pensé. La puissance politique n'est en effet pas qu'une question de sièges mais aussi une question d'influence, de pression.

 

3) Les derniers sondages donnent le PS premier, le MR second, et Ecolo et cdH ensuite. En gros ... rien ne bouge.

Publié dans Politique intérieure

Commenter cet article

Adri L 12/03/2009 00:23

Je suis persuadé que l'excuse de la contamination par l'extrême-droite est un moyen pour Aernoudt de s'en tirer par la grande porte, plutôt que d'avouer qu'il a été désavouer par son parti suite aux tractations avec le MR.

Jacqueline 11/03/2009 17:58

Mr Spaak socialiste passa au FDF, Mr Glinne socialiste passa aux Ecolos, Jean Gol RW passa au PRL, Martou CDH passa chez les socialistes, Petit Jean MR passa au FN; Est ce pour autant que les accueillants ont été contaminés ? Il est étonnant de constater que lorsque des politicien traditionnels font  mutation on trouve cela normal.Mais  lorsqu'un nouveau mouvement attire trop de monde on le taxe immédiatement de populisme pour ne pas utiliser le mot populaire. Il faut croire que les "attirés" n'avaient aucune opinion politique au préalable.Inquiets par le ralliement de Mr Pascal de Roubaix ancien député U.D.R.T parti antifiscaliste, certains hommes politiques relayés par des médias ont immédiatement noirci cet homme, de droite certes, d'avoir des sympathies pour l'extrême droite. Il aurait écrit dans "Le Cri"Or:
Pascal de Roubaix, coordinateur de LiDé Bruxelles, n’a jamais écrit pour le Cri du Citoyen. Les textes signés de sa main ont été repris et déformés à son insu par le rédacteur en chef de l’époque. Des preuves matérielles ont été fournies. Monsieur Manuel Abramowicz(de Résistances- qui avait lancé les accusations vite enflées par Maingain et les socialistes) en a convenu par mail le 4 mars dernier.

jean vanstichel 11/03/2009 17:36

Quand on veut gouverner les hommes, il ne faut pas les chasser devant soi. Il faut les faire suivre (Montesquieu) On peut douter que Rudy Aernoudt se soit souvenu de cette pensée. Nous verrons si ceux qui avec LiDé souhaitent faire un jour appliquer ses idées, seront plus futés.

Jean Vanstichel 11/03/2009 16:02

On ne peut qu'être déçu par l'attitude d'un homme qui vous a trompé. Mr Rudy Aernoudt avait de bonnes idées, mais il n'était pas capable de se les appliquer à lui-même. Dès le début il a monté tout un système pour se faire élire à l'Europe en abusant des gens qui avaient cru en lui. Il a loupé son coup et se faisant critiquer par ceux-là même qu'il avait trahis, il les traîne dans la boue. C'est le summum de la duplicité. LiDé peut continuer, si ceux qui croient en sa charte le veulent.Ce n'est pas parce qu'un politicien vous manque que tout doit se dépeupler.

Daive 11/03/2009 17:08


Nous verrons bien, mais je pense que Lidé sans Aernoudt c'est comme LDD sans DeDecker ... Mais je peux me tromper


Francois Collette 11/03/2009 13:10

Evidemment que rien ne changera ... en Belgique francophone, sauf qe le citoyen se portera un peu plus à gauche par dépit du MR coulé par le sieur Reynders avec l'affaire Aernoudt. Oubliées les "affaires" et Charleroi. Di Rupo se tait mais il voit venir à lui les petits électeurs, tout comme Ecolo plus à gauche encore. Ecolo, le nouveau leurre. Moi j'ai la chance de ne pas devoir voter puisque je n'habite plus en Belgique et que les expatriés sont ignorés ou presque. Quant aux Flamands, il est aussi évident que la radicalisation nord/sud est en marche. Sale temps pour les "belgicains" (que je respecte même si je ne pense pas comme eux). 

Daive 11/03/2009 16:01



François, si vous nous respectez tant que ça, merci de ne plus nous donner ce surnom péjoratif de belgicains (même entre guillemets). Je ne tente pas de le comparer mais c'est comme si vous
disiez : sale temps pour ces nègres ou ces youpins (que je respecte bla bla bla). Ne le prenez pas mal, je ne le dis pas sur un ton agressif du tout ! ! !