2008-2009

Publié le par Daive




Mon blocus est sur le point de commencer, je vais donc arrêter d'être aussi actif sur Belgium4ever, et ce jusqu'en février au plus. Avant de partir j'aimerais résumer cette année particulière pour notre pays. 

2008 a été l'année des crises, en Belgique particulièrement, mais aussi ailleurs. La crise politique qui nous a frappé, a ouvert cette boite de pandore qui menace aujourd'hui l'existence de notre pays et qui a permit aux nationalismes, et surtout aux communautarismes d'être plus fort et plus puissant que jamais. Aujourd'hui l'obscurantisme qui place la "race", l'ethnie ou la soit-disante "nation" se retrouve situé au dessus du mérite, de la tolérance et de la société. 

Les indépendantistes flamands, les régionalistes et les communautaristes francophones se sont rendus maître de notre pays, ils veulent imposer un Etat où, selon que vous parliez français ou néerlandais, les soins, aides publiques et services seront différents. Un pays dont les habitants ne seront plus égaux devant la loi. 2008 a placé des individus comme Bart de Wever, indépendantiste et négationniste à des postes très élevés malgré son faible poids électoral, mais aussi Yves Leterme, créateur d'une alliance anti-belge dans le seul but de conquérir le pouvoir. Au sud, alors que la population criait son amour du pays, les politiciens sont tombés peu à peu dans le jeu communautariste en proposant des "fédérations francophones", des "Etats wallons" et d'autres fadaises. 

En Europe, 2008 aura été une année de crise, financière d'abord avec le tsunami venu des Etats-Unis, les faillites de grandes banques ou leurs nationalisations. Economique ensuite, avec une entrée en récession prévue pour notre pays l'année prochaine, mais qui a déjà commencée chez nos voisins. C'est probablement cette crise qui a été l'un des moteurs de ce qui se passe en Grèce et qui, doucement, se propage en Italie et en Espagne. Aujourd'hui, les manifestations se multiplient: jeunes, syndicats, ouvriers ... ils demandent des comptes à nos dirigeants et surtout du changement.

Les tensions dans le reste du monde aussi, avec les attentats en Inde, le réchauffement climatique, le conflit israélo-palestinien, la guerre en Irak, le Darfour, le Congo, le Tibet, ...

2008 n'aura pas été une année facile, ni pour l'idéologie que je défend, l'unitarisme belge, ni pour celle que défend, en grande partie, notre continent: la social-démocratie. 

Pourtant, dans cet océan de tristes nouvelles, il reste un espoir: que 2009 soit meilleur. En Belgique d'abord, avec une montée en puissance d'un mouvement belge tant au sud qu'au nord du pays, un ras-le-bol positif de nombreux belges qui en ont marre que l'on dilapide le Royaume. Rudy Aernoudt, un flamand qui souhaite une Belgique fédérale d'union et qui semble remporter son petit succès dans le sud. Une amélioration de la situation économique en Région Wallonne et une prise de conscience en Région Flamande. En Europe, avec cette volonté de changer les règles pour s'assurer un futur stable. Aux Etats-Unis avec l'élection du premier président noir de l'histoire du pays.

Non, 2009 ne sera pas une année facile mais l'espoir que suscite l'inconnu me permet de croire qu'elle sera meilleur que 2008, je le souhaite de toutes mes forces.


A tout mes lecteurs, de plus en plus nombreux, je souhaite un joyeux Noël, un bon Hannoucah, une bonne année et une bonne merde pour les étudiants.




A l'année prochaine.

 

Publié dans belgium4ever

Commenter cet article

Gilles 19/12/2008 00:38

De la part du Français expatrié dans ton plat pays, je te souhaite un joyeux noel, une bonne année et bon courage pour le blocus aussi !Bonne année également à la Belgique qui existe envers et contre tout ! GillesPS ! comment on dit "Joyeux noel" et bonne année en néerlandais ?

Un petit Belge 17/12/2008 20:03

Bonne m... pour ton blocus, David!

jackieh 16/12/2008 17:23

Osons espérer, le changement est toujours possible, et n'ayons pas peur (oui, je suis "de la bonne année", je sais, mais après tout c'est de saison, non?)

belgeetfierdeletre 16/12/2008 15:46

Je ne voudrais pas jouer les troubles-fêtes,mais on disait exactement la même chose l'année dernière.Pource qui est de la Belgique,je pense que nos hommes politiques vont continuer à la scinder en cachette en prétendant le contraire et en s'appuyant sur une soi-disant promesse électorale.

Daive 16/12/2008 17:09


tu peux choisir les cartes que tu veux, moi j'ai choisi celle de l'optimisme !