Les trains fédéraux ...

Publié le par Daive

Étudiant à Bruxelles mais vivant à Liège je prend, chaque semaine, mon train à BXL-Nord (le Ostende-Eupen de 18h06 pour être précis). Il est toujours, mais toujours, remplis. La plupart des navetteurs qui rentrent à Bruxelles-Nord n'ont d'ailleurs d'autres choix que de rester débout dans l'allée (voir photo). 

A l'heure où, à raison, on nous pousse à utiliser les transports publics, il faudrait au moins qu'ils soient assez grands non ?


En parlant de ce train, je racontais dans une interview (dont je donnerai le lien dès qu'elle sera en ligne) à quel point le système fédéral belge était parfois ridicule. Ce train à en effet la particularité de traverser en un cours laps de temps, moins d'une demie heure, les trois régions de notre pays. Sans oublier les Cantons Germanophone qu'il traverse en fin de parcours. 

Croyez le ou non, mais voilà comme ça se passe pour les annonces.

A la sortie de Bruxelles, les annonces se font en deux langues "Bienvenue dans ce train à direction d'Eupen, bla bla bla" puis "Welkom in deze train met besteming bla bla bla". Quelques minutes plus tard, le train traverse la frontière de bambous, et en territoire néerlandophone il devient subitement unilingue. "We komen aan in Leuven". Quelques minutes plus tard, on passe à l'unilingue francophone "nous arrivons à Liège-Guillemins". Cette situation absurde en fait marrer plus d'un, et il est vrai que dans ce cas précis, pas de mal. Mais quand le train à un problème, qu'on doit faire une escale imprévue puis changer de train, ou encore (et cela m'est arrivé plusieurs fois) quand le train se scinde à Brugge, et que vous ne maîtrisez pas parfaitement le néerlandais, le français ou l'allemand (sans oublier les touristes, nombreux à visiter notre pays), vous êtes fichu. Les intervenants de cette interview n'en revenaient pas, ce compris le néerlandophone avec qui j'étais "confronté".

Les annonces du Thalys et de l'Eurostar sont quadrilingues (avec l'anglais et l'allemand) du début à la fin. Je ne demande pas d'en faire autant, bien que ce serait normal, mais au moins d'annoncer ces avertissements dans les langues des différentes régions linguistiques que le train traverse.


Publié dans belgium4ever

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

belgeetfierdeletre 24/11/2008 23:22

D'autant plus qu'on ne rigole pas avec la langue utilisée dans les transports en commun.Un chauffeur de la stib circulant en Flandre a oublié de changer son panneau bilingue.ça lui a valu une amende.