Pauvre Leterme

Publié le par Daive

Je ne l'aime pas, je suis persuadé que la crise actuelle n'existe que parce qu'il pense plus à son parti et à sa carrière qu'à son pays mais ... j'éprouve quand même de la pitié pour cet homme qui fait quand même de son mieux.

Je vous dis ça car je viens de lire dans le Soir quelques lignes des débats qui se sont déroulés hier au Parlement : "Vous avez brisé la confiance entre Wallons et Flamands, entre travailleurs et patrons, entre la population et les hommes politiques ... Les gens sont dégoûtés du monde politique à cause de vous" (Meyrem Almaci, Groen!). "Vous avez trahi la N-VA, vous les avez mis dehors d'une façon très chrétienne, trahi vos électeurs en promettant une réforme de l'Etat, allez-vous en !" (JM Dedecker, LDD) ou encore "c'est un vrai con" (ma mère).

Franchement, Yves, malgré tout ce qui nous différencie, j'aimerais beaucoup te payer une bonne Chimay en regardant un match du Standard dans le Carré à Liège. Yves, si tu me lis, n'hésite pas à me contacter.

Publié dans belgium4ever

Commenter cet article

Un petit Belge 28/09/2008 17:52

Yves Leterme remonte un peu dans mon estime : il a préféré la Belgique à son cartel. C'est un signe positif. Maintenant que la NVA est retournée dans l'opposition, les francophones doivent discuter avec les Flamands de la future réforme de l'Etat. Avec un peu de bonne volonté et en laissant le dossier BHV de côté, je pense qu'on peut arriver à des compromis avant les élections de juin 2009.

Belge250 28/09/2008 09:44

Bonjour, je n'est pas tellement envie de le plaindre moi, on récolte toujours ce que l'on à semer...Après l'avoir créer, il à fallu 15 long mois pour qu'il se rende compte de l'évidence et encore c'est pas fini...Par contre, nous les belges on peut pas dire que nous sommes gâtés avec des personnages de ce gabarit et y pas que lui (malheureusement).Bon dimanche.

charles 27/09/2008 15:20

Sympa, ça... Je ne suis pas sûr qu'un homme politique puisse entendre. Je rêve d'en trouver un qui, lorsqu'il change d'avis - ce qui peut arriver à tout le monde - ait la simplicité de le dire, ou de reconnaître qu'il s'est trompé. Je persiste à croire qu'on a habillé ce monsieur d'un costume beaucoup trop grand pour lui.