Bonnes fêtes de Wallonie

Publié le par Daive

Je me considère comme Belge, Liègeois, Juif et même parfois Européen mais j'ai beaucoup de mal à me considérer comme Wallon. Qu'est ce que la Wallonie finalement : est-ce la région où l'on parle l'un des dialectes Wallons, dans ce cas je m'en sens probablement assez proche ou est-ce l'une des régions fédérées de notre pays.

La première définition de la Wallonie, celle de ses langues et des ses cultures fait partie intégrante de ma Belgique idéale, une région parmi d'autres avec une culture importante et des symboles sympathiques, ouverts et folkloriques. Nondidju tî, quen affaire chal, oufti, barakis de Kermesse, Peket, Tchantches & Naness, les géants et les aut'. Oui, ça j'en fais partie avec fierté et je me plais à le rappeler à mes amis bruxellois et français qui ont tendance à oublier que les "francophones" de Belgique n'ont pas tous l'accent brusseleer et ne disent pas "une fois" ou "c'est tof" à chaque fin de phrase.

Ca commence à devenir difficile quand il s'agit du drapeau Wallon, de ce Coq imposé par un mouvement séparatiste wallon aujourd'hui désuet et qui représente cette fausse région, ou Etat-fédéré, qui n'existe qu'à travers le fédéralisme. Ce Coq rouge sur fond jaune qui n'est présent nulle part dans l'histoire de la Belgique où même de la "Wallonie" et qui cherche à remplacer le lion qui siège pourtant sur la plupart des blasons du sud du pays. Encore plus difficile quand, à l'inauguration du nouveau et très beau musée de la Vie Wallone à Liège, j'aperçois Jean-Claude Van Cauwenberghe mon ex-ministre-président (!) dans la salle de réception.

En termes politique ou historique je n'arrive pas à comprendre ce que j'ai de plus en commun avec un Montois qu'avec un Ostendais. N'avons-nous pas eu le même parcours chaotique à travers les âges, les mêmes aventures, parfois pénibles à travers les siècles, et les mêmes résultats économiques en dents de scie ? Nous avons certes des cultures différentes mais est-ce une raison suffisante pour créer des gouvernements différents aux intérêts distincts ? Pourquoi alors ne pas créer une communauté italienne de Belgique, ils sont plus nombreux que les germanophones, avec un ministre-président à la clef ? Pourquoi ne pas créer une communauté des Wallons liégeois et une autre des Picards ?

Je reconnais parfaitement la culture wallonne en Belgique, j'en suis fier et je ne serais pas contre une petite aide pour faire vivre à nouveau nos charmantes langues et nos nombreux patois. Je suis par contre, opposé à une distinction politique et économique pour cette seule raison car elle va à l'encontre non seulement de la réalité, de l'histoire mais aussi de la construction européenne. Les différences régionales ne doivent pas affaiblir l'Etat mais doivent en être le ciment, au même titre que le Roi.

Je souhaite donc de bonnes fêtes aux cultures wallonnes mais pas à l'institution officielle qui est censé nous représenter.

Publié dans BUB

Commenter cet article