Comprendre le conflit en Ossétie du Sud

Publié le par Daive

J'aime probablement autant la géopolitique que mon pays, et c'est avec plaisir que je me lance dans une tentative de clarifier et de vulgariser le conflit qui se prépare malheureusement en Géorgie, ou qui y a déjà commencé.

Posons d'abord les pièces.

La Géorgie est un ancien pays d'URSS qui a profité de la Perestroika pour déclarer son indépendance en 1991. Ce pays de 4,6 millions d'habitants (Belgique : 10 millions) est situé entre la Mer Noir et les montagnes du Caucase. Ce pays a, depuis la chute de la République Soviétique, engrangé de très bons résultats économiques et déclare ouvertement sortir de son ancienne zone d'influence pour rentrer en Europe. Son président est Mikheil Saakachvili, il est membre du parti du "Mouvement national démocrate" de centre-gauche.

L'Ossétie du Sud  est une république séparatiste qui souhaite un rapprochement avec la Russie. L'autonomie dont profitaient les Ossètes durant l'ère communiste a été supprimée à l'indépendance de la Géorgie. Cet "Etat" qui n'est reconnu par personne, même pas par la Russie, souhaite se rapprocher de l'Ossétie du Nord situé dans la Fédération de Russie. Un référendum a donné en 2006 une majorité de voix en faveur de l'indépendance. La Géorgie refuse cette indépendance et ne reconnaît pas ce référendum, pas plus que l'Union Européenne. Depuis cette séparation, l'Ossétie du Sud est une région extrêmement pauvre et ne fait que survivre grâce à l'aide Russe.

L'Abkhazie est aussi une république séparatiste, qui n'est pas reconnue ni par la Géorgie ni par le reste du monde. L'indépendance a été déclarée en 1992, ce qui a mené à un conflit armé. On estime que durant ce conflit 250.000 Géorgiens furent déplacés. Contrairement à l'Ossétie du Sud, l'Abkhazie a réussi son développement grâce à l'aide de la Russie.

La Russie est un acteur essentiel de ce conflit,  l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie voulant se rapprocher de cet immense pays et ... de son immense armée.

Une petite carte pour situer tout ça :



Que se passe-t-il alors ?

Malgré des efforts de pourparlers, les tensions sont très fortes entre la région sècessionniste et le pouvoir central. Le 7 août, les forces géorgiennes voulant mettre fin aux velléité d'indépendance d'Ossétie du Sud interviennent militairement dans cette partie du pays et contôle la capitale Tskhinvali. Cette attaque a fait réagir l'armée Russe qui réplique  le lendemain et bombarde les positions géorgiennes. Les deux nations s'accusent l'une l'autre d'avoir commencer et la situation ne fait que se déteriorer. Concernant l'Abkhazie, de nombreuses sources confirment qu'elle intervient déjà militairement dans la région par une sorte de solidarité anti-géorgienne. A l'heure ou j'écris ce texte, Saakachvili propose un cessez-le-feu qui implique un retrait de ses troupes de la capitale d'Ossétie du Sud.

Réactions

 la plupart des Etats voisins et puissants se disent concernés par cette guerre mais ne prennent pas positions, sauf exceptions comme l'Azerbijdjan ou le Danemark qui critiquent l'offensive Russe. Plus inquiétant, l'Iran a déclaré proposer son aide.

Vidéos, deredactie.be


Mise à jour si changement important à partir de ce point .
Mise à jour, 09/08, 22:50 : Les bombardements russes se font maintenant sur la totalité du territoire géorgien et non plus seulement sur l'Ossétie du Sud. (source : TV5/TSR)
mise à jour, 10/08 : les forces Géorgiennes se retirent d'Ossétie du Sud, la Russie ouvre un nouveau front en Abkhazie.




Sources : BBC, Wikipedia, Le Monde, CNN, deredactie.be




Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sébastien Strazzer 11/08/2008 12:41

Il eut été plutôt intelligent pour la Géorgie de laisser partir ces deux provinces sécessionnistes plutôt que de fournir un effort de guerre qui sera inhumain et inutile quant à l'issue du conflit.