Fier d'être Liégeois

Publié le par Daive

Publié dans Propaganda

Commenter cet article

k 14/08/2008 19:37

Allez donc lire ce texte (non-rattachiste) sur les mécanismes de domination de la Flandre : http://www.claude-thayse.net/article-21773532.html

K 10/08/2008 16:23

Revoyez votre histoire, c'est sous la période française que la Wallonie (et non la Belgique) a commencé sa révolution industrielle. L'immense richesse qu'a produit le sol wallon à servit à embellir Bruxelles et surtout, SURTOUT, à dévelloper une Flandre qui refuse de lui renvoyer la balle, aujourd'hui. Tu parles d'une fierté des Liégeois ! Où sont passés leur ardeur et leur esprit d'indépendance ? Aujourd'hui, Liège adule l'Etat qui l'a spolié, des cocus et fier de l'être...  

Daive 10/08/2008 17:43


J'ai pensé vous faire un article dédié, mais par manque de temps, je vais juste vous répondre ici.

D'abord quelques dates. 1789, révolution liegeoise. 1795, incorporation en France. 1815, défaite de Napoléon et incorporation aux Pays-Bas. 1830,
révolution belge. 1750, Entrée de l'Angleterre dans l'ère industrielle. Entrée de la Belgique dans la révolution industrielle, vers 1800 (source
universitaire).


Donc, pour K, l'Etat belge à spolier la richesse des Liégeois et son histoire. Je me permet de rappeler à K et aux autres, que la période de gloire de ma ville
s'est déroulée durant la Révolution industrielle, peu avant la révolution belge.

Cette Révolution a  d'abord vu le jour dans le nord du pays, à Gand puis Anvers et s'est ensuite dirigée vers le sud grâce, entre autres, à Guillaume d'Orange qui a massivement investi
dans la région via la Société Général des Pays-Bas et grâce à (entre autres) l'intelligence de John Cockerill (Anglais) et l'abbé Dony (Belge). Liège entra ainsi dans la course bien
avant ses voisines européennes mais, déjà (depuis la moitié du XVIIIeme siècle) devancée par l'Angleterre. Je ne parlerais pas ici des conditions désastreuses dans lesquelles les
ouvriers travaillaient et qu'oublient souvent les flaminguants. Ainsi donc, la Belgique devient la deuxième puissance économique mondiale derrière le Royaume-Uni. Le déclin industriel amorcé dans
les années 60, du à la vétusté des installations et aux mauvais choix des dirigeants locaux et régionaux va transformer la cité jadis "ardente" en cité pauvre et triste. Aujourd'hui, Liège
possède de grandes entreprises technologiques et on ouvre à nouveau des usines sidérurgiques.

Je me pose alors les question "Qu'est ce la France à avoir ici, croyez-vous qu'elle a, en moins de 20 ans (et alors, qu'elle même commencait à peine cette Révolution), enrichit Liège autant que
les Pays-bas, Cockerill, Dony ou la Belgique ?"  et "Qu'est que la Belgique a retiré comme richesse au Pays de Liège ?". Je sais que K en va pas résister à l'envie alors je le
précise : ce n'est même pas de la faute des dirigeants belges puisque l'économie avait déjà été fédéralisée par le Mouvement Wallon. Je ne veux pas encore acculer les politiciens wallons, je
précise donc que de nombreuses régions en Europe ont suivi le même sort, je pointe par exemple le nord de l'Angleterre, qui a vrai dire, n'en est pas encore tout à fait sorti non plus. Pour
conclure cette tranche, ce n'est pas la France, mais les Pays-Bas, et plus tard la Belgique, qui vont faire fructifier la Révolution industrielle en Pays de Liège.
L'immense richesse qu'a produit le sol wallon à servit à embellir Bruxelles et surtout, SURTOUT, à dévelloper une Flandre qui refuse de lui renvoyer la balle,
aujourd'hui.
Malheureusement, et je le pense vraiment, la Belgique de l'époque n'est pas celle de la solidarité que nous défendons aujourd'hui. Que ce soit, des Wallons (qui
n'existaient pas encore dans le sens où on l'entend aujourd'hui) vers les Flamands (idem), ou des riches vers les pauvres. L'Etat Providence n'existait pas. Ni les ouvriers liegeois, ni les
ouvriers néerlandophones n'ont profité de cette formidable industrialisation, et il a fallu attendre plusieurs grêve, et plusieurs guerre, pour qu'enfin, l'argent soit redistribué. Ce fut trop
tard malheureusement. Concernant Bruxelles, je suis étonné de vous voir dire ça. Je suis plutôt heureux que Bruxelles soit aussi riche et belle (enfin, ça c'est vous qui le dite, je ne suis pas
un fan personellement) car nous en  profitons économiquement tous aujourd'hui.

Je me pose de nouvelles questions. "A qui a profité la Révolution industrielle ?" La Belgique n'est pas différente des autres pays : ce sont les bourgeois. Ils n'étaient ni wallons, ni flamands
mais juste bourgeois et francophones (habitant partout en Belgique).



Un petit Belge 09/08/2008 16:21

Bravo à tous ces Belges qui ont montré leur attachement à l'unité de la Belgique! J'espère que cela donnera des idées à d'autres pour la reprise du championnat...

K 09/08/2008 15:48

Quelle honte de voir des Liégeois acculturés à ce point... Eux, des fils de principautaires francophiles et réunionistes, les voir aduler un Etat qui à spolier leur richesse et leur histoire, c'est très triste.

Daive 09/08/2008 15:52


Un Etat qui a spolier leur richesse ? ah bon, je ne savais pas que c'était la France qui avait envoyé Cockerill chez nous, ...les heures de gloires de la Wallonie c'était dans les Pays-Bas et dans
la Belgique ... surement pas dans l'Empire. Leur histoire ? mauvais argument (voir plus bas), leur richesse ? d'accord la France nous a apporté le Code civile et tout ces trucs là, rien de plus
qu'a l'Allemagne ou à la Flandre d'ailleurs ... mais à part ça ...


Alain 09/08/2008 15:17

Entièrement d'accord avec vous, c'est ce que j'essayais de dire.Me suis-je mal exprimer ?Les flamands votent pour avoir un meilleur niveau de vie, mais les partis pour lesquels ils votent eux sont séparatistes, y compris le CD&V - NV-A, beaucoups se disent aussi non-séparatistes mais au moment d'un vote qui pourraient leur rendre honneur sur ce point, toc, ils font exactement le contraire, l'éclatement de la voksunie à d'ailleurs propager se fléau dans leurs partis dit démocratique ce qui fait tout le malheur.Les 60% provienne à mon sens de la totalité des votes pour les séparatistes (dans le sens ou je l'ai exposé ci-dessus).Néanmoins, si on leur mettait nous aussi un ultimatum je suis certains qu'il y réfléchiraient à deux fois (attention, je ne dit pas qu'il faut leur mettre cet ultimatum).Voyons la réponse d'un flamand à qui on montrait ce fameux sondage ou les wallons devenaient rattachistes à la France, "ce n'est pas bien, les wallons alourdiraient les finances françaises".Preuve en ais que leurs clichés sont dur à faire évoluer.A part ça, je combat moi aussi cet effet, j'aime trop mon paystel qu'il est .