Les J.O. de Pékin

Publié le par Daive

On semble oublier petit à petit les énormes manquements de la Chine au niveau des droits de l'homme et de la liberté d'expression au fur et à mesure qu'approche l'ouverture des J.O. 2008. On avait cru à une amélioration mais la réalité est bien différente et c'est au niveau des médias que la République Populaire de Chine s'est encore révélée plus autoritariste que jamais : les versions chinoises de sites web de médias imparfaitement partiaux comme la BBC ou la DW (Chaîne allemande) seront censurées durant les Jeux.

Dans le même temps toute réforme entamée sous les pressions internationales se sont arrêtée et les camps de rééducation tournent à plein régime pendant que nous envoyons nos sportifs faire de beaux sourires dans les stades construits sur des quartiers dont la population a été expropriée sans vergogne. Alors que le monde entier devrait s'indigner de cette mascarade (sans oublier le Tibet), personne ne semble bouger et les maigres victoires passées ne sont plus que souvenirs. Les émissions de télé ne disent plus un mot sur la réalité politique chinoise au profit d'émission de voyages et de curiosités (le policier qui connaît 25 langues a remplacé le militant pour la reconnaissance des malades du SIDA en prison sur RTLTVI). Le CIO, quant à lui, est complètement absent.

Je suis vraiment choqué par cette situation qui traduit une fois de plus la victoire de l'argent et du marché sur les Droits de l'Homme et la Démocratie. C'est pourquoi je ne regarderais pas, cette année, les J.O. J'espère ne pas être le seul.

Je vous invite à lire le dernier rapport d'Amnesty International à ce sujet.

Commenter cet article