J-6 et radicalisation francophone

Publié le par Daive

Cela devient une habitude en Belgique de décompter. On a décompté les jours avant les élections et ... après les élections. On a décompté l'Orange bleue (souvenez-vous, c'est dans un autre monde cette histoire d'Orange bleue) et maintenant on décompte l'heptapus (l'heptaquoi ?).

Décompte après décompte, la Belgique se radicalise. Je parle de la Belgique, car c'est toutes ses composantes qui commencent tout doucement à s'échauffer. Pas seulement les Néerlandophones mais aussi les Francophones qui, si l'on regarde attentivement la presse, sont les plus virulents. Dans Le Soir et la Libre on parle sans cesse d'après Belgique, de couloirs, on parle de Yougoslavie ou de nazisme. Si l'on y prend pas garde, nous, francophones de Belgique, allons rejoindre les nationalistes flamands dans leur descente aux enfers. Les simplifications douteuses ne sont maintenant plus le seul apanage des Flaminguants (on lit toujours "les Flamands sont opprimés par les Wallons" sur les forums politiques, ce qui me laisse sans voix) mais aussi des francophones "respectables". Ce n'est pas parce que nous n'avons pas d'extrême droite en Belgique francophone que le racisme est absent de nos débats. L'histoire de Bart de Wever et du Soir en est une preuve parmi d'autres, sans compter les attaques du FDF sur les plateaux télés en direction par exemple d'Eric Van Rompuy (qui je l'avoue m'ennèrve un peu) qui est comparé aux membres du Vlaams Belang presque quotidiennement (je vous conseil à ce sujet un texte du blog de Charles Bricman). On demande sans cesse aux néerlandophones de se remettre en question (chose nécessaire si il en est, que les journaux flamands ont bien compris) mais il est temps pour nous de faire le même exercice. 

Une bonne nouvelle quand même pour terminer ce petit billet, les groupes pro-belges s'activent (enfin) et ma boite à e-mail explose (dans toutes les langues), unitaristes et fédéralistes commencent à se parler et on imagine déjà plusieurs rencontres pour la mi-juillet.

Publié dans belgium4ever

Commenter cet article