BHV, ou quand les Flamands copient nos erreurs passées ...

Publié le par Daive

Il fut un temps, les années 30, où la situation en Belgique était complètement inversée. C'est en Flandre qu'on exhibait fièrement son drapeau belge et en Wallonie qu'on voulait prouver qu'un animal rouge était plus fort qu'un autre animal noir. Cette différence provient surement des réalités économiques inverses du début du siècle dernier.  Ainsi, en ce temps là, c'était en Flandre qu'on se voulait belge et royaliste (voir l'épisode de la question royale, ou le référendum s'apparentait plutôt à un vote de communauté contre communauté. Si les Wallons avaient été dominant à l'époque Leopold III et Baudouin seraient restés en Suisse).

Des élus du mouvement flamands (!) ont un jour (en 1932) proposé un bilinguisme généralisé sur tout le pays avec la possibilité pour chaque commune ayant au moins 30% d'habitants qui parlaient l'autre langue de se déclarer bilingue. Les Wallons ont refusé. Pourquoi ? Parce qu'ils avaient peur d'une flamandisation du pays ! Vous avez déjà entendu ça quelque part n'est-ce pas ? Aujourd'hui, les élus flamands font la même bêtise. L'histoire se répète à l'envers et dans des dimensions bien plus réduites (BHV) dont les effets sont cependant nettement plus dévastateurs.

Commenter cet article