Un vent de racisme souffle sur le monde ... (FITNA, etc.)

Publié le par Daive

Le racisme est partout, de Geert Wilders aux Parigo-anti-chti, du nord au sud une déferlante s'abat sur l'Europe et sur le monde.

J'ai, je l'avoue, regardé Fitna, le film du sénateur néerlandais Geert Wilders (PVV, Partij voor vrijheid) et j'ai, je l'avoue, eu des frissons dès la première minute. Comment en suis-je arrivé là ? Comment, moi étudiant belge et juif en science politique à Bruxelles, ayant reçu depuis ma naissance une éducation libérale, laïc et tolérante et dont une partie de ma famille est morte dans les camps de la mort en suis-je arrivé à frissonner face à la vidéo la plus stupide, raciste et sans le moindre intérêt que je n'ai jamais vu.

D'abord, un petit résumé s'impose. Fitna est donc un court métrage diffusé sur Internet mélangeant versets du Coran et vidéos de terroristes coupant des têtes, lapidant des femmes et des enfants et pendant des homos. Le principe du film est de démontrer que le Livre saint des musulmans est violent, raciste et xénophobe.

En effet, les passages que Mr. Wilders a choisi sont loin d'appeler à la paix, à l'entente entre les peuples et à la réconciliation. En effet, les images reflètent vraiment la barbarie de nombreux êtres humains, en effet l'islamisme radical est une forme de nazisme. Mais bon, tout ça on le savait. C'est un fait, la religion mène à la guerre, et l'Islam n'est pas un cas particulier. Les Chrétiens ont massacrés juifs et musulmans durant des siècles, les catholiques ont massacrés des protestants (et vice-versa), et qu'on ne vienne pas me dire que c'était il y a longtemps, il y a moins d'un siècle notre Europe tuait juifs, homos et tziganes. Que des terroristes islamistes aient commis des attentats ne nous surprend pas, le film n'apporte rien. Ce n'est pas une analyse critique, ce n'est pas une enquête, ce n'est qu'une provocation débile qui ne fera absolument rien bougé, si ce n'est dans le mauvais sens. "STOP THE ISLAMISATION OF EUROPE" est devenu un slogan commun, remplacez ISLAMISATION par JUDAISATION et nous retournons 50 ans en arrière.  

En France, des supporters français du PSG ont déployé une banderole injurieuse envers d'autres français qui habitent à moins d'une heure en voiture. Ici, ce n'est même pas de la xénophobie (xenos: étranger). On n'y comprend vraiment plus rien.

Ce cas français nous rappelle la Belgique. Les Wallons sont sales et pauvres et les Flamands sont riches et racistes. Quand un ministre est nommé, on ne regarde pas ses diplômes mais sa langue comme, il y a quelques années on se demandait qui était son D-ieu.

Un homme est un homme, une femme est une femme. Il n'y a qu'une race sur cette terre, les humains. Bien sur il y a des cons, il y a des cons chrétiens, bouddhistes, hindouistes, taosistes, juifs ou musulmans. "
Quand un français est con, on dit : Quel sale con ! Quand un juif est con, on dit : Quel sale juif ! Je revendique pour les juifs, le droit d'être cons." (Pierre Dac). Regarder et frissonner devant Fitna n'est pas une erreur si on analyse ensuite pourquoi on a frissonné. Il faut prendre les choses avec de la distance, ne pas se laisser avoir par les discours faciles et les slogans qui sonnent bien.



Fitna, en VO avec ST Français : http://www.dailymotion.com/video/x4vgp9_fitna-sous-titre-francais-geert-wil_news

Commenter cet article