BHV pour les nuls.

Publié le par Daive

BHV est un arrondissement electoral et judiciaire bilingue. Autrement dit, on peut y voter et pour des francophones, et pour des néerlandophones. On peut aussi s’y faire juger dans les deux langues. 

Pourquoi ? Car plusieurs communes de l’arrondissement sont majoritairements francophones (autant à Bruxelles quand dans Halle-Vilvore). (exemple : Kraiinem : 88%).

Demande flamande : Scinder BHV en B et HV. Ainsi Bruxelles reste bilingue (car en territoire de la région Bxl cap.) et HV deviennent unilingue (car en territoire de la région flamande). En fait, c’est une demande assez légitime. 

En Israel par exemple, si il y a une commune ou l’on parle majoritairement russe on ne s’y fera pas juger en russe. 

Le principal problème est que les francophones vivant en périph ne petent pas un mot de flamand et ne font pas vraiment beaucoup d’effort. L’autre problème est que les flamands, par vengeance peut être, en rajoutent en interdisant carrément de parler fançais sous peine d’amende dans les institutions publiques.

Autrement dit, la demande flamande est légitime. Mais son action unilatérale l’a rendu, pour moi, illégitime car sans négociation.

La fin de l'arrondissement BHV est-elle synonime de la fin de la Belgique surement pas. Par contre, la fin d'une certaine Belgique ... probablement.

Publié dans Politique intérieure

Commenter cet article

Philippe 16/10/2010 11:43



Il faut retourner aux élections et imposer le droit au réferemdum. Ca ça va faire paniquer les politiklettes de tout bord!!!!



Pascal 30/04/2010 15:16



Ne sommes nous pas tous Belge avant tout? La langue change-t-elle quelque chose à l'humain que nous sommes? Dans un couple mixte où deux langues différentes sont parlées, l'un dit-il à l'autre:
tu dois parler ma langue sinon je ne te parle plus? Lequel des deux doit parler la langue de l'autre? Lequel des deux doit imposer sa langue maternelle? Quand l'amour est là et quand la haine est
là, les résultats sont différents n'est ce pas? Change-t-on la langue maternelle sur quelques années? Non, alors pourquoi ne pas imposer l'enseignement des deux langues dans tout le pays ou une
seule et même langue, le problème sera résolu si ce n'est que la langue qui cause problème....



Paul Van Hees 29/04/2010 08:45



Als jullie toch tweetalig zijn zal ik mijn bijdrage in het nederlands schrijven. Ik ben belg maar vlaming en fier van het te zijn. Maar laat ons de zaken nuchter bekijken,Belgie is NIET tweetalig
(of drietalig) maar er zijn drie landstalen die in afzonderlijke gebieden gespoken worden; als een vlaming in wallonie gaat wonen moet hij ook alles in het frans doen en het is niet omdat er een
meerderheid in een dorp zou komen wonen dat dat dorp of die stad dan vlaams zou worden, wij zouden anders een aantal gemeenten in wallonie en in brussel en in vlaanderen moeten arabisch maken. Ik
vind het dus niet normaal dat bij een herschikking van de kiesarrondissementen die samenvoeging plaats gevonden heeft. Nu kan een inwoner van vilvoorde voor een ééntalige waalse lijst stemmen
daar waar een inwonet van Charleroi die het zou willen niet voor een vlaamse lijst mag stemmen.


Ik woon in frankrijk en voor de belgishe verkiezingen mag ik evengoed voor een waalse, een brusselse of een vlaamse lijst stemmen. Is dat normaal?


Als Belgie wilt gered worden dan had men de tweetaligheid moeten opleggen. Nu is het te laat! Maar het probleem vlaanderen wallonie is ook een financieel en kultureel probleem nog veel meer dan
een taalkwestie.


Voilà, je regrette que la Belgique soit en train de se décomposer mais tous les belges sont coresponsables et les politiciens le plus.



beaulieu 27/04/2010 14:39



et il y a encore des francophones qui vont à la côte, quelle idiotie........


 



Oli 27/04/2010 13:11



Où est passé le recensement linguistique ? Seul compromis qui décidait du passage de certaines communes d’un côté ou l’autre de la frontière linguistique.


Sans doute qu’en 1962 déjà, les responsable politiques flamands avaient réussi à dicter leur loi en fixant définitivement la cette satanée frontière en contre partie de certaines
communes à facilitées.


Que sont devenues ces facilités, où sont ces bourgmestres élus ?


La peur sans doute des flamands d’une invasion de francophones dans « leur » parties ?


Mais on est en Belgique, UN pays. On a toujours l’art de faire compliqué.


Le problème actuellement est celui-ci : Si les francophones flanchent et acceptent les compromis « à la  mort moi le nœud » de Deahaene (quelle absurdité !)
il n’y aura plus de retour en arrière..


Les promesses ne seront pas tenues, je le crainds fort.


 


Et cet Alexander de Croo., quel homme Magnifique. « (…) Nous avions fixé la date du 22/04/10 pour trouver un accord et il n’y a toujours rien de fait (…) ».


Evidemment Si Mr Dehaene donne ces propositions un lundi il est difficile de trouver un accord après 3 jours non ? Arrêtons de faire les hypocrites


 


Carpe Diem mais ca pue.


 


Ah non il y aura des élections anticipées, c’est juste.. Et qui on retrouvera ?  les mêmes avec peut être un chouïa d’extrémistes en
plus (d’un côté ou comme de l’autre) et Paf !


 


Don’t forget : L’union fait la force..