Patriotism fever ?

Publié le par Daive

Depuis quelques années, les drapeaux aux balcons étaient devenus rares. A liège, chaque année pour les commémorations (21 juillet, 8 mai, …) les drapeaux ne se voyaient presque jamais. Et la plus grande manifestation patriotique que je n'ai jamais vue, s’est probablement déroulée le jour ou l’Italie a battu la France en finale de je ne sais plus quelle coupe du monde. La communauté italienne de Liège s’était retrouvée à klaxonner et à pavoiser son drapeau dans toute la ville, la fête a continué toute la nuit. Aujourd’hui, je ne vous apprends rien, c’est le drapeau belge qu’on sort.

 

Peut-on dés lors parler de patriotisme ? Les drapeaux belges aux balcons peuvent-ils être considérés comme un tournant dans la définition du patriotisme en Belgique ou ce phénomène disparaîtra aussi vite qu’il est venu quand la crise se terminera ?

 

Comparons. Aux Etats-Unis, le patriotisme s’affiche de la même manière qu’en Belgique mais avec plus d’excès. Les drapeaux sont aux fenêtres, et des mats sont plantés dans un grand nombre de jardins partout dans le pays, au devant des écoles, des hôpitaux, des sièges d’entreprises, des universités, des commissariats, des gares de chemins de fer, des Ranchs, etc.…Que ce soit pour célébrer le pays, ou pour le critiquer le drapeau américain est toujours utilisé comme symbole de la liberté et de la démocratie. On utilisera un drapeau américain dans une manifestation de soutien à George Bush comme on l’utilisera dans une manifestation anti-guerre en Irak. Les américains ont toujours été patriotes, parfois de façon presque ridicule dans les films qu’ils projettent dans nos salles. Les drapeaux américains flottent derrière Spider man, Mel Gibson ou Clint Eastwood sous le son des trompettes ou de violons. Est-ce comparable à la Belgique ? Sûrement pas. Le drapeau belge n’est jamais utilisé dans les grandes manifestations, c’est la place et c’est bien normal des drapeaux des syndicats et des partis politiques. Et très rare, sont ces mêmes organisations qui utilisent le drapeau belge comme emblème. De plus, ce phénomène est vraiment nouveau, quelques mois. Le patriotisme américain existe depuis que l’Amérique existe.

 

La France ? Qui depuis les dernières élections a sorti son drapeau des caves. Drapeau qui, avec les années, étaient devenus l’emblème du Front National de Le Pen. Depuis le Drapeau a été accroché à tous les meetings de Ségo ou Sarko. Symbole du renouveau d’une France qui s’était oubliée. Est-ce comparable ? Un peu. La aussi, le phénomène est récent mais contrairement à la Belgique, nous ne doutons pas qu’il continue encore quelques années car il est utilisé par chaque branches politiques du pays.

 

Les partis politiques belges ont-ils utilisés des drapeaux belges pour leurs meetings ? Je n’ai vu que drapeaux flamands, wallons, oranges, rouges, européens ou bruxellois. Rien à voir avec les campagnes françaises. La Belgique, comme la plupart des pays européens voyait la fierté nationale comme quelque chose de dépassé et de suspect. Pourquoi les belges étaient-ils tous d’un coup si choqués en voyant leur drapeau brûler aux piques d’une fourche alors que nombre d’entre eux ne connaissent pas la Brabançonne ? Pourquoi les belges veulent-ils se sentir unis quand les choses tournent mal ? Pourquoi les journaux utilisent le gentilé « belge » plutôt que « flamand, francophone ou wallon » uniquement quand nos compatriotes meurent à l’étranger, quand nos enfants sont enlevés par des pédophiles ou nos alpinistes coincés dans les montagnes françaises ? Faut-il une catastrophe pour que sorte les pavillons noir-jaune-rouge ?

 

Publié dans belgium4ever

Commenter cet article

Cornet 09/10/2007 11:08

Ne laissez pas tomber la Belgique. Sauvez votre pays. Montrez aux politiciens que nous ne voulons pas qu'ils détruisent notre royaume. Soyons UNIS, accrochons des drapeaux à nos fenêtres.http://www.drapeau-belge.beLaat België niet in de steek.Red uw land.Toon aan de politiekers dat we niet willen dat ze ons koninkrijk vernielen.Laat ons VERENIGD zijn, ons vastklampen aan de vlaggen aan onze vensters.http://www.belgische-vlag.be

Oli 08/10/2007 10:44

Tu donne toi même les réponses à tes propres questionsSymbole du renouveau d’une France qui s’était oubliée. Est-ce comparable ? Un peu. La aussi, le phénomène est récent mais contrairement à la Belgique, nous ne doutons pas qu’il continue encore quelques années car il est utilisé par chaque branches politiques du paysIl faut être deux pour danser le tango. Seul, on est simplement ridicule.Ceux qui manipulent l'oppinion publique en essayant de nous faire croire à un renouveau "national" devront s'expliquer lorsque les wallons et les bruxellois se retrouveront bètement belge tous seul.Plus longtemps la vérité sera tue, plus dure sera la chute.

Daive 08/10/2007 14:38

En parlant des branches politiques, je parle bien sur des partis de droite comme de gauche. En Belgique, aucun parti mise à part le BUB (et Unie ;) n'est ce pas Jerome) ou l'extrême gauche n'a utilisé le symbole du drapeau belge. Ni en Flandre, ni en Wallonie. De plus, si nous étions seul à danser le Tango, les partis flamands auraient déjà proclamé leur indépendance, le Vlaams Belang l'a proposé, ils ont refusé. Les politiciens flamands n'arretent pas de lancer dans la presse que la fin de la Belgique n'est pas pour demain, et voila qu'aujourd'hui l'Open Vld demande au cartel CD&V/NV-A de revoir leur revendication à la baisse. De "notre" côté, le FDF reste sourd et refuse la négociation alors que le MR crie le contraire depuis quelques semaines pour se distancier du Cdh. Tu parles de Tango ... je ne vois aucun des deux partenaires, on pourrait plutot parler de  country.