Les Chroniques de Tanguy : Mes amis les flamingants (bis)

Publié le par Tanguy

Je ne m’en lasserai jamais, de la stupidité des flamingants. Dernier constat : leur naïveté presque attendrissante remonte même jusqu’à la source de leur idéologie nationaliste mal placée : ‘De Leeuw van Vlaanderen’ de Hendrik Conscience, ce livre qui devrait se trouver sur le chevet de chaque flamingant qui se respecte et qui retrace de manière héroïque la révolte des Flamands en 1302, menant finalement jusqu’à la mythique ‘Bataille des Eperons d’Or’. Le contenu de cette histoire est parvenu à tant extasier ces pauvres flamingants en mal de repères historiques qu’ils ont promptement proclamé le 11 juillet, la date de la ‘Bataille de Eperons d’Or’, comme jour de fête de la Communauté flamande, oubliant par la même occasion tous les faits historiques de cette bataille.

En se basant uniquement sur le livre de Conscience et en le considérant qui plus est comme livre historiquement correct, les flamingants prouvent une fois de plus que leur Q.I. ne doit pas être plus élevé que celui d’une chaise en bois. En effet, ‘De Leeuw van Vlaanderen’ n’est aucunement un livre d’histoire (même si Conscience essaie de donner un caractère scientifique à son livre en ajoutant ci et là des notes de marge pseudo-historique), mais bien un roman épique, qui consécutivement à son genre littéraire, contient beaucoup de fiction. Attention, cela ne signifie toutefois pas que ‘De Leeuw van Vlaanderen’ est un mauvais livre, que du contraire. Je me souviens encore que je l’ai lu comme petit ket de 8 ans et que j’avais adoré parce que cela racontait des histoires de princesses qui se font enlevées, de rois qui veulent le pouvoir, de chevaliers qui se font la guerre etc… Cela va s’en dire que j’en avais rien à cirer que ce soit maintenant les Flamands et les Français qui se combattaient ou les Espagnols et les Anglais, pour peu qu’il y ait de la bagarre ! Et c’est comme ça que tout le monde devrait finalement considérer ce livre : comme une belle histoire pleine de suspense et d’émotion, raconté de manière très réelle et intense, mais au bout du compte, fictive.

Naturellement, les flamingants, trop endoctrinés par le romantisme nationaliste de Conscience, n’ont pas eu cette présence d’esprit-là : pour eux, la ‘Bataille des Eperons d’Or’ reste l’ultime combat entre Flamands et Français qui allait par la suite mettre clairement en verve l’identité flamande, alors qu’en vérité, ce combat n’était pas tant l’aboutissement d’un conflit entre Flamands et Français, mais bien entre différents seigneurs et leurs vassaux, dont l’origine et la nationalité n’avaient finalement aucune importance ; qu’en réalité, les Flamands n’ont choisit que par pur opportunisme le côté du très peu populaire Guy de Dampierre et non par élan patriotique et que finalement, même pas la moitié de la Flandre actuelle faisait partie du conflit (le Brabant et le Limbourg par exemple étaient complètement en dehors).

Sur ce, j’espère que la vérité historique au sujet de la ‘Bataille de Eperons d’Or’ a été rétablie. Et bien sûr, une fois de plus, je n’en veux pas aux Flamingants d’être si cons. Au contraire, grâce à votre analphabétisme historique, vous me faîtes à nouveau bien rire.       

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dirk Gonthier 29/10/2007 02:55

En, denk je nu echt dat 'flamingante' Vlamingen daar niet van op de hoogte zijn?  Ik weet dit al lang en mijn stem gaat sinds jaar en dag naar de Vlaamse onafhankelijkheidsbeweging, dus..?Ter herinnering, dit was de zestiende verkiezingsoverwinning van de Vlaamse onafhankelijkheidsbeweging op een rij.  Deze beweging is ongeslagen in de laatste 15 jaar.  Ze wint bij elke verkiezing (en met meer dan 0.09%).  Dankzij de ongebreidelde arrogantie van de Franstaligen door te weigeren om met Leterme te praten, is Vlaanderen verder geradicaliseerd, zodat op dit ogenblik zowat 50% van Vlaanderen onze beweging steunt.  Waarvoor, overigens, onze hartelijke dank.  De volgende verkiezingsoverwinning is nu al verzekerd.  :)))DG

Adri L 09/06/2007 20:55

La France n'en a rien à faire de la Wallonie ( Vallonie pardon ).Et puis, si on remonte comme cela, aucun pays n'a de légitimité excepté les cités-états d'antan.

Un petit Belge 09/06/2007 13:10

J'invite tout le monde à lire la carte blanche de Gilles Vanden Burre et de Nicolas Parent du mouvement BPlus publiée ce vendredi 8 juin dans "Le Soir" et consultable dans son intégralité sur le blog de BPlus. Au plaisir de lire vos commentaires sur http://journalpetitbelge.blogspot.com

Oli 08/06/2007 15:17

Belle analyse d'une mystification historique.Mais pourquoi vous arrètez vous en chemin ?  Pourquoi n'appliquez  vous pas la même méthode critique à la belle histoire de ce beau pays de cocagne qu'est la Belgium.Vous verrez c'est édifiant comme le vernis du belgicanisme craque facilement.Je vous préviens, une fois le processus enclenché, tout y passe et rien ne résiste à le vérité historique.Jules César et le "Braves" Belges.Le Moyen age.La période Espagnole.La Révolution française.La révolution Belge.Les deux guerres mondiales.Toutes ces belles certitudes seront par terre.Mais lorque vous vous serez remis de vos désillsions, alors vous découvrirez un futur fait d'espoirs, de grandeurs, d'opportunités pour qui veut les saisir.Pour cela il vous faut accepter la mort de la Belgique et accepter vos racines Françaises.